Communiquer mieux !

Publié le

En milieu hospitalier, la communication relative à la prise en charge et aux soins des personnes avec un handicap mental devrait être améliorée. C’est le bilan de la Journée des « Soins médicaux adaptés aux besoins de tous », qui s’est tenue en novembre à Zurich.

La communication, en milieu hospitalier, entre personnes avec un handicap mental, leurs proches et les professionnels, est extrêmement importante. Toutefois, un manque de connaissances ou des malentendus altèrent sans cesse ce dialogue.

Collaboration, échange et dialogue

C’est la raison pour laquelle la 3e édition de la série de Journées des « Soins médicaux adaptés à tous », qui s’est tenue il y a peu à Zurich, et, quelque peu auparavant, à Lausanne, était consacrée à la thématique « Médecine et Handicap : la collaboration, dialogue ou monologue ? »

Bilan de la Journée à Zurich ? Anticiper les problèmes est une réelle nécessité. En outre, lors de séjours en hôpital, les proches doivent être davantage écoutés. Enfin, plus de temps, de dialogue et d’humanité sont nécessaires dans un système où prime l’efficacité maximale.

Projets phare à Genève et Lausanne

Aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et au Centre Universitaire Vaudois (CHUV) de Lausanne, de nouvelles procédures d’accueil, adaptées aux personnes avec un handicap mental, ont désormais vu le jour. Le magazine de insieme s’y est d’ailleurs intéressé dans son numéro de juin 2016.

La journée était organisée par l’Association pour des soins médicaux adaptés aux besoins des personnes handicapées (ABMH), avec la participation d’insieme Suisse.