Plus facile à surfer

Publié le

insieme Suisse, la Fondation « Accès pour tous » et la Hochschule für Soziale Arbeit FHNW publient aujourd’hui un nouveau guide pour les professionnels du web. « Facile à surfer » montre aux développeurs, rédacteurs, designers et responsables de projet comment rendre internet plus accessible aux personnes avec limitations cognitives.

Diminuer les difficultés d’accès

Internet est partout. Et toujours plus de personnes avec un handicap mental surfent sur la toile. Pourtant de nombreux sites restent inaccessibles aux personnes avec limitations cognitives. Et si les règles d’accessibilité existent, elle ne traite des handicaps de type cognitifs que par la bande.

Les règles in-ternationales d’accessibilité – telles les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) 2.0 – ne prennent que partiellement en compte les besoins des personnes avec des difficultés d’ordre cognitif.

Un guide gratuit pour les pros

Le guide « Facile à surfer » comble cette lacune. Il  présente 14 recommandations pour améliorer l’accessibilité à internet pour les personnes avec limitations cognitives. Ce guide s’adresse aux professionnels du web et aux responsables de projets internet.

Les 14 recommandations se basent sur des études scientifiques qui présentent l’état actuel des connaissances en matière de « limitations cognitives et accessibilité ».

A noter enfin que le guide est gratuit. Il est disponible en 4 langues. Une version papier peut être commandée auprès des partenaires du projet et sur le shop d’insieme Suisse. Il existe également en version PDF accessible et facile à imprimer sur le site du projet.

Et un site ressource

Il s’accompagne également du site www.facileasurfer.ch qui propose des liens utiles et de télécharger la version PDF. Ce site est appelé à évoluer : les partenaires du projet seraient heureux de récolter bonnes adresses et astuces pour les partager sur le site du projet.

« Facile à surfer » est le fruit de la collaboration entre insieme Suisse, la Fondation « Accès pour tous » et la Hochschule für Soziale Arbeit FHNW.

Nous remercions le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées (EBGB), la Fondation Ernst Göhner et la Fondation « Denk an mich » qui soutiennent le projet « Facile à surfer ».