CDPH : une mise en œuvre lacunaire

Publié le

En mars 2022, la Suisse sera évaluée pour la première fois sur sa mise en oeuvre de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH). La Suisse estime qu’elle remplit déjà largement les obligations découlant de la CDPH. Le constat du Rapport alternatif élaboré par Inclusion Handicap à l’intention du Comité des droits des personnes handicapées est clair : la Suisse est encore loin de satisfaire aux exigences de la CDPH. La participation, le libre choix et l’inclusion des personnes en situation de handicap ne sont pas garantis.

La Suisse a ratifié la CDPH en 2014. Pourtant, la CDPH est loin d’y être mise en œuvre de manière systématique. Dans son rapport alternatif actualisé, auquel insieme Suisse a participé, Inclusion Handicap analyse la situation Suisse de manière approfondie. Ce rapport montre que l’inclusion exigée par la CDPH n’est pas encore une réalité, ni au niveau des différents échelons de l’Etat, ni dans la société. Pour les personnes en situation de handicap, les obstacles sont nombreux. Cela va du manque d’accès à la formation au retrait des droits politiques, en passant par les barrières architecturales et les discriminations au travail ou dans l’accès aux services ouverts au public.

Plusieurs personnes regardent le rapport qu’une personne tient dans sa main.

Inclusion Handicap rend son premier rapport alternatif au siège de l’ONU à Genève. (©Inclusion Handicap)

Absence de stratégie

Pour remédier à ces lacunes, il faut une action coordonnée avec des objectifs et des compétences clairement définis, assortie d’un calendrier et de critères de vérification. « Il n’existe pas de plan d’action global au niveau fédéral et cantonal visant à éliminer ces obstacles », constatent Verena Kuonen et Maya Graf, coprésidentes d’Inclusion Handicap.

Le rapport alternatif montre que le système éducatif suisse est encore très loin d’être inclusif, que ce soit au niveau de l’enseignement de base ou de la formation professionnelle. De la même manière, les personnes en situation de handicap sont encore largement exclues du marché libre du travail. Comme les prestations d’aide pour des formes de logement autonomes sont insuffisantes, elles ne peuvent pas décider librement où et avec qui elles souhaitent vivre.

Recommandations du Comité de l’ONU

En soumettant le Rapport alternatif au Comité de l’ONU, Inclusion Handicap le soutient dans l’élaboration de ses recommandations à l’intention de la Suisse. Celles-ci seront vraisemblablement disponibles fin mars. insieme suisse s’engagera avec Inclusion Handicap pour que ces recommandations soient mises en œuvre.

 

Communiqué de presse d’Inclusion Handicap

Rapport alternatif sur la CDPH (pdf)

Executive Summary du rapport_alternatif (pdf)