Genève se mobilise contre le manque de places

Publié le

Hier, plus de 150 personnes se sont mobilisées. Elles ont demandé aux autorités cantonales genevoises de répondre au manque de places en institution pour les personnes avec un handicap.

Plus de 150 personnes sont descendues dans la rue, au centre de Genève. Sur l’appel de la Fégaph (Fédération genevoise des associations de personnes handicapées et de leurs proches), elles dénoncent le manque de places dans les institutions spécialisées du canton. 

Plus de 200 personnes en attente

Dans la « Tribune de Genève » d’hier, le président d’insieme Genève Augusto Cosatti a souligné que « la situation n’a jamais été aussi grave dans le canton ».

Le communiqué de presse de la Fégaph précise que cette situation touche plus de 200 personnes avec handicap et concerne plus particulièrement :

  • les jeunes de 18 ans qui ont été placés hors canton,
  • les personnes qui ont un handicap mental et des troubles de comportement ajoutés.

Le communiqué de presse souligne également les cas particulier des personnes dont les parents sont âgés (70 à 90 ans) et qui peuvent avoir besoin d’une place en urgence suite à une hospitalisation ou au décès d’un des parents.

Revendications

Pour les organisateurs de la mobilisation d’hier, les personnes en situation de handicap doivent pouvoir bénéficier de projets de travail et de vie, mais aussi bénéficier d’un accompagnement spécialisé qui leur permettra de consolider leurs connaissances, d’acquérir de nouvelles compétences et de vivre sereins.

Ils réaffirment que l’hôpital psychiatrique ne doit pas être utilisé comme un lieu de vie.

Ils soulignent enfin que le regroupement d’hier n’est qu’un premier pas et qu’il s’agit de rester mobilisé.