Nouvelles mesures d’économie

Publié le

Le canton de Saint Gall met en place un nouveau train de mesures d’économies. Il a également en vue de réaliser des économies massives dans les 27 institutions pour adultes handicapés.

Les 27 institutions pour adultes handicapés du canton de Saint Gall devraient obtenir à l’avenir 5.6 millions de francs en moins d’après le plan d’économie du gouvernement. Selon Martin Gehrer, président du gouvernement et chef du département des finances, la plus grande partie des dépenses concerne les frais en personnel. Les mesures d’économie prévues signifieraient la suppression de 50 à 70 postes ce qui fait craindre des répercussions massives sur la qualité de l’encadrement.

Pas de frais excessifs !

Peter Hüberli, président de l’Insos de Saint Gall – association de branche nationale des institutions pour personnes avec handicap – objecte à ce projet qu’il donne l’impression que les frais dans les institutions aujourd’hui seraient excessifs et que celles-ci ne travailleraient pas économiquement. Selon lui, c’ est absolument faux et cela fait des années que l’on est en pourparler avec le canton et que l’on s’est mis d’accord pour définir une estimation maximale pour l’encadrement, échelonnée en fonction du travail. Mais ce montant maximal n’est à ce jour pas défini.

Les prestations complémentaires de nouveau dans la ligne de mire

Le gouvernement de Saint Gall veut aussi s’occuper des prestations complémentaires. Et ceci un an à peine après que l’électorat de Saint Gall se soit prononcé contre des mesures d’économie qui visaient à réduire les PC – l’argent de poche pour les dépenses personnelles – des résidents des institutions. Cette fois, le canton a en ligne de mire les prestations complémentaires extraordinaires des personnes habitant dans leur propre appartement. Une protestation est déjà prévue et le référendum annoncé.

Pour en savoir plus au sujet du « train de mesures d’économie III » de Saint Gall :

 Article NZZ (en allemand)

ArticleTagblatt (en allemand)