Contraintes sans effet

Publié le

Augmenter le seuil permettant d’obtenir une rente AI entière n’aura pratiquement aucun effet sur les économies. Les organisations des personnes handicapées exigent, sur la base de ces nouveaux chiffres, que la rente AI entière continue d’être accordée dès un taux d’invalidité de 70 %.

En juin le parlement décidera des dernières actions à mener pour l’assainissement de l’assurance-invalidité (AI). La partie essentielle de la révision 6b est l’introduction d’un système de rente linéaire. La question encore en suspens est de savoir si une rente entière doit être accordée dès un taux d’invalidité de 70 %, comme c’est le cas aujourd’hui, ou s’il faut augmenter ce seuil à un taux d’invalidité à 80 %.

Calcul de l’Office fédéral

Le calcul de l’Office fédéral des assurances sociales montre que le nouveau système – même avec un seuil posé à 70 % d’invalidité – permettra déjà d’économiser les 45 millions de francs par année. La hausse du seuil à un taux d’invalidité de 80 % augmenterait cette économie de 15 millions, pour arriver à une somme de 60 millions par année. Une somme (15 millions) qui représente moins de 1,5 pour mille des dépenses générales de l’AI.