Une autoreprésentante suisse à Bruxelles

Publié le

Lors de la Journée européenne des personnes handicapées à Bruxelles, Pearl Lüthy, 16 ans, a présenté les préoccupations des jeunes adultes vivant avec une déficience intellectuelle. Le 3 décembre célèbre pour sa part la Journée internationale des personnes handicapées.

« Comme mes amis, je veux avoir un bon travail et gagner assez d’argent pour mener la vie que je veux », explique Pearl Lüthy, de Stäfa (ZH). La jeune fille aime beaucoup jouer du violon, parle couramment l’allemand et l’anglais et est bien intégrée au sein d’une petite école secondaire locale. Alors qu’elle termine bientôt l’école, elle réfléchit beaucoup à son avenir professionnel et à une formation professionnelle. Pearl vit avec une trisomie 21.

La semaine dernière, lors de la conférence de la Commission européenne qui avait lieu dans le cadre de la Journée européenne des personnes handicapées, Pearl Lüthy a présenté les préoccupations des jeunes adultes vivant avec une déficience intellectuelle. En 2020, la stratégie européenne actuelle pour les personnes handicapées expirera. C’était donc le bon moment pour faire part des attentes quant à la stratégie des dix prochaines années et faire entendre la voix des jeunes adultes.

Projets pour l’avenir

Ce qu’elle veut réaliser au cours des dix prochaines années, Pearl Lüthy le sait exactement. Après avoir effectué sa scolarité au sein d’une école inclusive, il est clair qu’elle veut poursuivre sa formation professionnelle dans un environnement approprié et inclusif. Pearl Lüthy est accompagnée et soutenue à la fois par une assistante d’insieme Suisse et par sa mère Caryl Lüthy. Caryl et Pearl Lüthy s’engagent pour un avenir plus inclusif pour les personnes vivant avec des troubles cognitifs.

Pour que leurs souhaits deviennent réalité, il est important qu’un plus grand nombre de personnes comme Pearl Lüthy s’engagent pour leur cause au niveau national et international. C’est pourquoi insieme Suisse les soutient dans cette démarche.