Une motion réclame une meilleure formation professionnelle

Publié le

© Theater Hora, Stiftung Züriwerk

Par le biais d’une motion, le conseiller national Beat Flach veut forcer le conseil fédéral à améliorer la formation professionnelle des jeunes personnes handicapées. insieme demande que la Suisse respecte les prescriptions de la CDPH de l’ONU et que la formation professionnelle soit organisée de sorte à permettre à tous les jeunes de faire partie intégrante de la société.

En Suisse, la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) est entrée en vigueur en 2014. Depuis lors, la Suisse a l’obligation d’organiser sa formation professionnelle de manière à permettre aux personnes handicapées de participer véritablement à la société. Par le biais d’une motion, le conseiller national argovien Beat Flach (vert’libéral) invite le conseil fédéral à mettre en œuvre cette exigence également pour les jeunes en situation de handicap mental. Selon la législation actuelle, ceux-ci n’ont souvent pour seule perspective que « la préparation à un travail auxiliaire ou à une activité en atelier protégé ».

Fin d’une formation de comédien

L’annonce de la fondation Züriwerk, en avril 2018, de suspendre la formation de comédien au théâtre HORA a constitué l’élément déclencheur de cette intervention politique. Le théâtre ne peut pas accueillir de nouveaux jeunes et il n’existe pas en Suisse d’autres places pour des acteurs ou actrices en situation de handicap mental. Or dans ce cas, l’AI ne finance une formation que lorsqu’une perspective professionnelle est ensuite garantie.

Grande inégalité avec le système actuel

insieme soutient la motion Flach et demande que tous les jeunes aient la possibilité de suivre une formation professionnelle de base qui soit plus qu’une préparation à un atelier protégé. Aujourd’hui, les jeunes avec ou sans handicap ont des opportunités encore très différentes en matière de formation professionnelle. C’est ainsi que dans sa « Vision 2030 » de la formation professionnelle, la Confédération ne dit rien sur la situation des personnes handicapées. Pour insieme, il est clair que le chemin menant à une formation professionnelle offrant une chance à tous est encore bien long.