Revendications à l'ONU

Publié le

Accompagnés par insieme Suisse, trois auto-représentants vivant avec un handicap mental ont soumis leurs demandes au Comité de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) à Genève.

Katrin Jenni, employée d’insieme Suisse, Tamara Hofstetter et Pia Gysi, membres du groupe « insieme inclut » d’Aarau Lenzbourg, ont présenté leurs revendications à l’occasion de l’ouverture, fin août, de la session du Comité pour les droits des personnes handicapées, au siège de l’ONU à Genève. En collaboration avec Inclusion Europe et Inclusion International, les trois auto-représentants ont été soutenus, essentiellement pour des raison linguistiques, par Jan Habegger, responsable du projet « insieme inclut ».

Pouvoir obtenir les informations dont ils ont besoin dans une version compréhensible est un des points qui a été souligné par le groupe d’auto-représentants. De plus, les personnes en situation de handicap mental devraient si nécessaire pourvoir recourir à un accompagnement neutre favorisant le développement des leurs opinions afin de pouvoir prendre part au processus politique. Ce n’est qu’ainsi qu’ils pourront s’engager pour leur cause, à l’instar du groupe inclusif d’Aarau Lenzburg lors de la session d’automne au Palais fédéral. D’autres exigences, comme le droit de chacun à disposer d’un logement autonome dans lequel on peut se sentir à l’aise, ont également été avancées.

La participation, une revendication d’insieme

Le Comité pour les droits des personnes handicapées veille à ce que les obligations découlant de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) soient remplies. Lors de sa session, la participation des personnes en situation de handicap à la mise en œuvre et à la révision de la CDPH au sein des États membres a été discutée. La participation à la vie de l’association, à la société tout comme au processus politique est par ailleurs une des revendications centrales d’insieme, qu’elle veut réaliser avec le projet « insieme inclut »

Les trois auto-représentants ont fait une apparition réussie aux Nations Unies. Theresia Degener, présidente du Comité des Nations Unies, leur a par ailleurs exprimé sa reconnaissance