Zoug : prestations complémentaires réduites

Publié le

Le canton de Zoug va réduire les prestations complémentaires pour les bénéficiaires de l’AI jusqu’à 25 %. insieme refuse que l’on fasse des économies sur le dos des personnes handicapées, qui sont déjà défavorisées. L’association insieme Cerebral de Zoug soutient le référendum contre le programme d’économies adopté.

Le canton de Zoug veut faire des économies. Le 7 juillet dernier, le Parlement de ce canton a en effet adopté un deuxième plan d’allègement. Ces mesures auront des répercussions importantes sur les personnes handicapées.

Montant de la réduction défini de manière arbitraire

Le montant des prestations complémentaires destiné aux dépenses personnelles s’élève aujourd’hui à 536 francs par mois. Ce montant n’est pas seulement de l’argent de poche pour les loisirs. Il doit également couvrir dépenses pour les vêtements, les transports, les articles de toilette et les différents médias.

Ce montant répond à un besoin réel et ne peut pas simplement être réduit. Pourtant, dorénavant les personnes bénéficiaires de prestations complémentaires verront ces prestations réduites à 400 francs par mois, ce qui correspond à une perte de 2’685 francs par personne et par année.

Moins de subventions cantonales aux homes

Les personnes mentalement handicapées seront quant à elles doublement touchées par les mesures d’économie : les subventions cantonales pour les homes et les EMS seront aussi considérablement réduites.

Une diminution du personnel d’encadrement s’accompagne inéluctablement d’une péjoration de la prise en charge.

Lancement d’un référendum

Les mesures d’économie adoptées auront des conséquences douloureuses. C’est la raison pour laquelle l’association insieme cerebral de Zoug s’est unie à d’autres organisations et partis pour commencer la récolte de signatures en vue d’un référendum cantonal. La votation populaire devrait avoir lieu le 27 novembre 2016.