La contribution d’assistance arrive

Publié le

En cette fin d’année, le Conseil fédéral a fixé l’entrée en vigueur du premier volet de la 6ème révision de l’AI au 1er janvier 2012.

Cette révision crée de nouveaux instruments favorisant la réadaptation des personnes handicapées dans la vie professionnelle. Et surtout, elle introduit la très attendue une contribution d’assistance.

Une prestation capitale

Cette contribution doit permettre aux personnes handicapées d’organiser elles-mêmes les soins et l’assistance dont elles ont besoin.

Il s’agit d’une prestation capitale qui « favorisera l’autonomie des personnes handicapées, soulagera leurs proches et rendra inutiles les séjours en home », comme le souligne l’OFAS dans son communiqué de presse du 16 novembre 2011.

Handicap mental avec difficultés

L’accès à cette prestation n’est cependant pas automatique. Cela est particulièrement vrai pour les personnes mentalement handicapées. Le Conseil fédéral a en effet fixé des conditions supplémentaires pour les enfants et les adultes ayant une capacité réduite d’exercer leurs droits civiles.

Pour les enfants, l’accès à la contribution dépendra probablement la fréquentation d’une école ordinaire ou un besoin pour soins intenses de plus de 6 heures par jour. Pour les adultes, il faudra avoir un propre ménage ou exercer une activité professionnelle dans le marché premier du travail.

Feuillet d’information en vue

La Conférence des organisations faîtières de l’aide privée aux handicapés – dite la DOK – rédige actuellement un feuillet d’information sur cette contribution d’assistance. insieme Suisse annoncera sa publication dès sa sortie.