Le bonheur n’est pas dans les gênes

Publié le

Avec la votation du 5 juin sur la loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA), nous pouvons poser des limites à la sélection des embryons en éprouvette.

La nouvelle loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA) permettra d’analyser les embryons pour détecter certains défauts chromosomiques. Ceci dans l’idée de définir quels embryons auront le plus de chance de vivre une vie heureuse.

Si la sélection devient possible pour tous les couples, la question est de savoir selon quels critères la sélection doit s’opérer.

Action insieme

A cette question, insieme répond que les personnes avec un handicap peuvent vivre heureuses comme n’importe qui. Elles peuvent bien évidemment aussi connaître des coups du sort, comme tout un chacun.

insieme lance l’action « D’où vient votre bonheur ? ». Sur un papier de format carte postale, nous posons la question. Au recto, force est de constater que la réponsen’est pas facile et vaste. Le bonheur, c’est l’amitié, la reconnaissance, le rire, la découverte…

Non le 5 juin

Le bonheur, c’est tout cela et bien plus encore. Le bonheur est personnel, fugace. Et surtout : il ne se trouve pas dans les gènes et ne peut pas être testé. Telle est la réponse qui se cache dans le biscuit chinois accompagnant la carte postale. Une petite parole qui invite aussi à voter NON le 5 juin.

Si vous estimez que le développement de la procréation médicalement assistée va trop loin, saisissez l’opportunité et votez NON le 5 juin à la nouvelle loi sur la procréation médicalement assistée.

Dou-vient-votre-bonheur

A l’aide d’une carte postale accompagnée d’un biscuit chinois, insieme pose la question.
La petite fiche dans le biscuit apporte la réponse : le bonheur ne se trouve pas dans les gènes.

La carte postale se laisse facilement déposée et distribuée dans les lieux publics.

Postkart e"Was macht Sie glücklich?"e im DVD Stand Velo Tisch Briefkasten