Une école plus inclusive ?

Publié le

Députée bernoise et présidente de l’association Volksschule ohne Selektion (Ecole sans sélection), Eva Baltensperger a relancé cet été la question de l’intégration des enfants handicapés au sein du système scolaire suisse. Comme le rapporte un article du quotidien « Der Bund ».

Pour poser sa question, la députée socialiste part d’un constat : les discussions menées actuellement en Allemagne portent non seulement sur la façon d’intégrer le système spécialisé au sein du système scolaire ordinaire, mais aussi sur la possible suppression du système scolaire spécialisé.

La convention fait effet

Le débat prend appui sur l’article 24 de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées. Cet article exige la mise en place d’un système scolaire intégratif. L’Allemagne a ratifié la convention en 2008.

En Suisse, la Convention relative aux Droits des personnes handicapées a été ratifiée au mois de mai de cette année. Eva Baltensperger en profite donc pour se demander comment la Suisse se positionne : est-il possible d’envisager une unification des systèmes scolaires ordinaires et spécialisée, voir la fin des écoles spécialisées en Suisse ?

Réactions mitigées

Toujours selon l’article du « Bund », les responsables d’instances scolaires – notamment des représentants de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique – se montrent prudents. Les différences (de financement, règlement, organisation) entre les systèmes rendent difficile une unification. Il reste cependant clair que des efforts doivent être faits en matière d’intégration.

Dans votre canton

Qu’en est-il dans votre canton ? Les responsables cantonaux connaissent-ils la Convention de l’ONU et ont-ils pris la dimension des changements qu’elle demande ? A l’heure de cette rentrée 2014, il est intéressant de se poser la question… et de préparer la rentrée 2015.