Ecole : régression aux Grisons

Publié le

En dépit de la résistance des parents et d’insieme, il pourrait à l’avenir être à nouveau possible de voir des classes à effectif réduit dans les écoles du canton des Grisons. Le parlement cantonal a en effet transmis au gouvernement un mandat en ce sens. C’est la menace d’un retour à un système scolaire séparatif.

A l’avenir, les communes devront décider elles-mêmes si elles intègrent ou non dans des classes régulières les élèves ayant besoin d’un soutien particulier. Le parlement grison a accepté une intervention en ce sens émanant du député Gian Michael (PBD). Des parents inquiets ont manifesté leur opposition à cette intervention par le biais de lettres de lecteur. Bien qu’il s’y soit également déclaré défavorable, le gouvernement grison doit maintenant mettre ce changement en œuvre.

Retour au temps des classes à effectif réduit

Depuis 2012, l’intégration est la norme dans l’enseignement primaire dans le canton des Grisons. Cependant, la loi scolaire cantonale permet aujourd’hui déjà des exceptions. On peut donc se demander quels seront les effets concrets de cette modification législative. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un signe allant dans la mauvaise direction : les communes sont incitées à davantage séparer les enfants ayant besoin d’un soutien particulier. insieme soutient une école pour tous et s’engage en faveur de l’inclusion des enfants avec des handicaps.