Rendre la participation politique plus accessible

Publié le

©Andrea Peter

Bon nombre de personnes avec un handicap mental s’intéressent à la politique et souhaitent voter. Mais cela leur est difficile si elles ne comprennent pas la documentation de vote officielle, rédigée dans un langage compliqué. Le magazine insieme de septembre se penche sur la participation politique et sur les moyens de la faciliter.

Islam Alijaj et Christian Lohr, en situation de handicap, sont candidats au Conseil national aux élections du 20 octobre prochain. Ils évoquent leur parcours et les barrières existant dans le monde politique. Pour sa part, insieme a entrepris de favoriser l’exercice des droits politiques en produisant avec easyvote la brochure « Un guide pour voter » en facile à lire. Selon l’expert Markus Schefer, il serait bon que la Confédération produise de tels documents pour respecter son engagement dans la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.

Travail valorisant

Comment nommer l’activité des personnes en situation de lourd handicap ou de polyhandicap dans les ateliers d’un établissement spécialisé ? La fondation Brunegg explique pourquoi elle préfère la définir comme un travail, terme plus valorisant qu’une occupation.

Valoriser les compétences et les idées des collaborateurs avec handicap, c’est aussi la philosophie de la Kunstfabrik de Wetzikon (ZH). Alexa Bless en fait partie et s’y est formée comme illustratrice. Elle exprime sa satisfaction dans la Carte blanche de notre magazine.

La joie est également au rendez-vous lors des soirées LaVIVA, qui permettent de danser et faire la fête dans un cadre adapté au handicap, tout en étant ouvertes à tous. Le magazine insieme vous emmène en reportage dans la soirée qui a lieu cet été en marge du Montreux Jazz Festival.