Magazine insieme 1-2018

Publié le

En une :

Une intégration scolaire à petits pas

Dès leur plus jeune âge, les enfants devraient côtoyer des personnes qui ont des qualités et des faiblesses différentes. Cette expérience, les élèves d’une classe intégrée du canton de Zurich la font au quotidien. Rishi, un de leur camarade, est porteur de trisomie 21. Mais comment expliquer les résistances des enseignants par rapportà l’inclusion ? Reportage et interview dans ce numéro.

Merci Beatrice !

Une classe intégrative

En plus de l’enseignante, une éducatrice spécialisée, une assistante scolaire ainsi qu’un civiliste sont présents pour accompagner les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers. Retour sur les bancs d’école, en compagnie notamment de Rishi et de Robin.

« Certains enseignants sont réfractaires à l’inclusion par peur de l’inconnu », explique Rachel Sermier Dessemontet, Professeure en pédagogie spécialisée à la HEP Vaud.
 

 

Acteurs et producteurs du petit écran

Des personnes avec une déficience intellectuelle sont les protagonistes de la série suisse alémanique « Üse Buurehof », produite par la SRF

En plein enregistrement de leur prochaine émission, l’équipe de « Singularités » nous livre l’utilité sociale d’un tel projet.

 

Des assurances privées aux pratiques pouvant se révéler discriminatoires

« Les personnes avec une anomalie génétique ne faisaient pas partie de leur clientèle ! », explique Sophie. Cette mère s’est vu refuser un contrat d’ assurance complémentaire pour son fils porteur de trisomie. Un tel refus peut constituer une discrimination.

En visite au parlement

Eric Reitmair  a assisté à une séance parlementaire. Il en a fait un croquis.