Résultat de l’AI en matière de réadaptation

Publié le

Par rapport à l’année précédente, les offices AI ont pu en 2014 augmenter de 10 % le nombre de personnes placées sur le premier marché du travail. La statistique de l’AI ne donne toutefois aucune information sur le nombre de personnes handicapées mentales concernées.

Les 26 offices cantonaux AI ont en 2014 fourni une place sur le premier marché du travail à 19’578 personnes. Ce sont les chiffres du rapport publié par la Conférence des offices AI (COAI).

Mesures et assainissement

Jean-Philippe Ruegger, président de la COAI, explique ce succès d’intégration par le fait que de plus en plus d’employeurs sont disposés à donner une chance à des personnes handicapées, ce qui se révèle bénéfique pour les personnes concernées, pour la société et pour l’AI.

Ce résultat prouve également que l’assainissement de l’AI ne passe pas uniquement par des économies, mais également par des mesures de réadaptation dans le cadre des révisions.

Les chiffres

Les chiffres publiés donnent des informations sur les places de travail fournies par de nouveaux employeurs et sur les placements résultant des révisions de rentes. Les changements de postes au sein d’une entreprise sont également inclus dans ces chiffres, alors que les places de formation et de stages en sont exclus. Le communiqué de la COAI ne mentionne pas si et dans quelle mesure les succès d’intégration concernent également les personnes mentalement handicapées.

Un important travail de sensibilisation

insieme salue tout particulièrement le travail de sensibilisation accompli par la COAI auprès des employeurs. Toutefois, la retenue des représentants des assurances sociales face à la création de conditions cadre adaptées à la formation professionnelle des personnes handicapées mentales reste toujours incompréhensible aux yeux d’insieme. La formation reste l’élément de base de toute intégration professionnelle.