Que signifie « adéquat » ?

Publié le

« Assez pour survivre – mais aussi pour vivre ? », tel est le slogan de la Journée internationale des personnes handicapées du 3 décembre prochain. Inclusion Handicap, l’association faîtière des organisations suisses de personnes handicapées, veut sensibiliser le grand public aux situations difficiles et aux revendications par le biais de diverses manifestations.

Vivre dans la dignité représente plus que simplement assurer les moyens d’existence. La pratique d’un hobby, une séance de cinéma ou un repas entre amis constituent des éléments essentiels de la vie sociale. Et prendre part à cette vie sociale nécessite des moyens financiers.

Niveau de vie adéquat

Cette notion est justement aussi valable pour les personnes avec un handicap mental. Particulièrement lorsque celles-ci vivent en institution, les moyens financiers ne suffisent souvent pas pour assurer ce « niveau de vie adéquat », comme l’exige la Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées (ONU-CDPH).

C’est encore et toujours  le lieu de domicile qui détermine si une personne dispose d’un montant suffisant pour les vacances, les coûts de transport ou les produits de soins corporels nécessaires. Selon les cantons, les personnes résidant en institution reçoivent entre 200 et 500 francs pour leurs besoins personnels.

Participation à la vie sociale

Pour que les personnes handicapées puissent avoir une vie sociale, insieme demande avec fermeté que le montant des besoins fondamentaux soit couvert.

Les réformes des prestations complémentaires et de l’AI, qui seront prochainement débattues au Parlement, ne doivent ainsi en aucun cas déboucher sur de nouvelles réductions de prestations.

Manifestations du 3 décembre

Le 3 décembre prochain, les personnes handicapées et leurs organisations montreront, par des actions publiques, des discussions et d’autres manifestations culturelles dans toute la Suisse, ce que signifie un niveau de vie adéquat et quelles sont les conditions préalables pour l’obtenir.