Politique de rigueur

Publié le

Hier, le Conseil des Etats a débattu de la révision de l’AI 6b. Il s’est prononcé en faveur de la politique de rigueur du Conseil fédéral. Cette décision concerne avant tout les rentes des personnes avec un handicap lourd. La décision du Conseil des Etats déçoit les organisations de personnes handicapées.

A l’avenir, seules les personnes avec un taux d’invalidité d’au moins 80 % recevront une rente AI complète. Le nouveau système de rente – progressive– doit être instauré. A l’heure actuelle, une rente complète est assurée à partir d’un taux d’invalidité de 70 %. Le Conseil national désirait gardait ce système. Il a d’ailleurs suivie en ce sens la proposition déposée par le conseiller national Christian Lohr, en décembre dernier.

Handicap lourd en ligne de mire

Les organisations regroupées au sein de la DOK se disent déçues. Elles craignent que ce nouveau système pénalise les personnes avec un handicap lourd. Celles-ci risquent de voir leurs rentes réduits jusqu’à 30 %.

Le Conseil des Etats a suivi le Conseil national sur cependant un point : il entend diviser la révision AI en ne réduisant pas pour le moment les rentes octroyées aux bénéficiaires de l’AI avec des enfants.

Recours au référendum ?

Les organisations se réservent la possibilité de lancer un référendum, si la politique de rigueur devait s’imposer.

Communiqué DOK Révision AI CE 12 03 13