Assistance et isolement : enfin des recommandations adaptées

Publié le

Les règles concernant la quarantaine et l’isolement sont inadaptées aux personnes ayant besoin de soutien au quotidien et vivant avec une assistance. Grâce à l’engagement d’AGILE.CH, d’InVIEdual et d’insieme Suisse, des recommandations dans ce domaine ont désormais été développées.

Depuis novembre, les personnes qui travaillent comme assistant·e·s de personnes en situation de handicap sont exemptées de la quarantaine-contact. En d’autres termes, lorsqu’une personne ayant besoin de soutien est infectée au coronavirus ou en quarantaine, ses assistant·e·s, proches ou voisin·e·s peuvent continuer à lui apporter leur aide. Ces dernier·è·res n’ont pas à s’isoler avec elle, mais peuvent repartir ensuite. Il s’agit d’une des nouvelles recommandations de mise en œuvre pour les personnes ayant besoin d’assistance.
Depuis bientôt deux ans, les règles de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sont claires. Mais inadaptées : les personnes testées positives au coronavirus doivent se placer en isolement. Celles ayant eu un contact étroit avec ces dernières doivent se placer en quarantaine. Mais jusqu’à aujourd’hui, il était difficile de savoir si cette règle valait également pour le personnel assistant lorsque la personne qu’il accompagnait était infectée. Cette incertitude rendait intenable la situation des personnes ayant besoin d’une aide au quotidien.

Deux femmes portant des masques hygiéniques se parlent.

Des personnes travaillant comme assistant·e·s de personnes en situation de handicap sont désormais exemptées de la quarantaine-contact. © Sarah Carp

Des situations éreintantes

Jusqu’à présent, les personnes ayant besoin de soutien et leurs proches ont dû faire face à des situations éreintantes : que faire si je tombe malade ? La personne qui m’aide devra-t-elle s’isoler avec moi à la maison ? Le personnel assistant peut-il continuer à venir si je suis malade ? Ne trouvant pas de réponses claires à ces questions, de nombreuses personnes en situation de handicap ont dû naviguer à vue.
Avec AGILE.CH et InVIEdual, insieme Suisse a attiré il y a plusieurs mois l’attention de la Confédération sur ce problème. Après des échanges intensifs entre les différentes organisations, l’OFSP et le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées (BFEH), des recommandations de mise en œuvre pour les personnes ayant besoin d’assistance ont pu être développées.
insieme Suisse se réjouit que des recommandations adaptées aient pu être mises en place. Il est désormais essentiel qu’un maximum de personnes concernées en aient connaissance. insieme espère donc vivement que ces recommandations seront publiées en bonne place sur le site de l’OFSP et du BFEH.

Site d’InVIEdual