Mon chez-moi, mon choix ?

Publié le

© Antoine Tardy / insieme Suisse

Obtenir un contrat de location ne va pas de soi quand on a un handicap mental. Mais vivre de manière indépendante dans son propre appartement n’est qu’une option parmi d’autres. La  thématique du logement est au centre du dernier magazine insieme.

Sébastien Vulliemin vit depuis plus de 25 ans dans un appartement ordinaire, de manière autonome et sans aide extérieure. Sans compter les difficultés d’accès à la location rencontrées par les personnes en situation de handicap mental, ce mode de vie n’est de loin pas la norme. Mais le débat autour d’une plus grande autodétermination par rapport au choix de son logement a conduit à des réformes et à des modèles de logements flexibles. Reportage dans deux structures pas comme les autres.

La solidarité au prisme des plateformes de crowdfunding

Le financement participatif ou crowdfunding a gagné la Suisse il y a plusieurs années. Que ce soit pour financer son propre fauteuil roulant ou un projet permettant d’intégrer des personnes avec un handicap mental dans le monde professionnel, le domaine du handicap n’est pas en reste. Mais que penser de ces démarches ?

Des troubles alimentaires souvent liés au handicap

La dénutrition et le surpoids, voire l’obésité, sont des maladies qui touchent plus fortement les personnes en situation de handicap mental. Pour quelles raisons ? Et comment faire face à de telles situation tout en respectant l’autodétermination de la personne ? Pauline Coti Bertrand, nutritionniste, nous livre ses réflexions et pistes de solutions.