Contribution d’assistance : pourquoi pas vous ?

Publié le

© Vera Markus

Si la plupart des bénéficiaires sont satisfaits de la contribution d’assistance, la recherche d’une aide adéquate n’est pas toujours tâche facile. De plus, les personnes qui présentent des troubles cognitifs sont encore sous-représentées. C’est ce qu’a révélé une nouvelle évaluation de l’Office fédéral des assurances sociales portant sur la contribution d’assistance.

Quatre bénéficiaires sur cinq sont satisfaits ou très satisfaits de la prestation d‘assistance. Cette aide a amélioré leur qualité de vie et les a rendus plus autonomes, les enfants ont plus de possibilités de loisirs et leurs parents s’en trouvent soulagés.

Il faut encore des améliorations

Les constatations suivantes sont toutefois préoccupantes. La moitié des personnes qui reçoivent une contribution d’assistance ne sont pas satisfaites de leur situation financière. De plus, la recherche de personnes qui peuvent apporter l’aide souhaitée se révèle difficile voire très difficile pour la moitié des bénéficiaires. A cela s’ajoute que cette contribution ne permet pas d’améliorer l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap alors que cet objectif est essentiel. Enfin, le décompte mensuel est ressenti comme pénible par un tiers des bénéficiaires.

Les personnes qui présentent des troubles cognitifs sont sous-représentées

Les renseignements obtenus sur la catégorie des personnes atteintes d’une infirmité congénitale, qui englobe les personnes présentant des troubles cognitifs, sont intéressants car ils révèlent que seules huit pour-cent d’entre elles ont demandé une contribution d’assistance pour pouvoir vivre de manière indépendante.

Annoncez-vous !

La contribution d’assistance peut améliorer l’autonomie des bénéficiaires et leur permettre, lorsque leur séjour en institution est temporaire, de franchir le pas de l’indépendance de vie. C’est pourquoi insieme vous conseille de vous renseigner auprès de votre office AI pour savoir si vous-même, votre enfant ou votre partenaire remplissez les conditions pour obtenir une contribution d’assistance. Si vous avez un curateur, celui-ci peut assumer le rôle d’un employeur. insieme se tient volontiers à votre disposition pour vous conseiller.