Handicap : une formation pour confronter droit et réalité

Publié le

©DR

Un séminaire de Master en Droit de l’Université de Genève (UNIGE) est consacré à la thématique des droits des personnes en situation de handicap. Il débutera dès la rentrée d’automne.

Rédiger des avis de droit sur des questions concrètes que se posent les personnes en situation de handicap, tel est l’objectif du séminaire de la Law Clinic de l’Université de Genève. Les questions relatives au droit à l’éducation et au droit du travail y seront abordées. Les étudiants de Master en droit apprendront également à se saisir des droits humains ainsi que du droit international afin de garantir une meilleure défense des droits des personnes avec handicap.

Encourager une approche critique du droit

Qu’est-ce que le handicap ? Que signifie la notion d’égalité ? Ces questionnements sont au cœur de l’enseignement pratique de la Law Clinic, qui cherche à mettre en lumière les discriminations structurelles ancrées dans le système juridique.

Dans le but de créer un pont entre les acteurs du terrain et le monde académique, le séminaire donne l’opportunité aux étudiants d’échanger avec des personnes en situation de handicap, des ONG, des institutions ou encore des avocats.

Travail d’information et de vulgarisation

A l’issu du séminaire, les étudiants publient une brochure d’informations sur les droits des personnes en situation de handicap. Le but de celle-ci est double : informer une population vulnérable spécifique sur ses droits et former les étudiants à la vulgarisation de telles informations.

La Law clinique sur les droits des personnes vulnérables de la Faculté de droit de l’UNIGE a vu le jour en 2013. Chaque année, elle se penche sur les droits d’un groupe de personnes spécifiques dont les droits ne sont pas respectés à Genève. Les droits des femmes sans statut légal dans la cité de Calvin ou encore ceux des personnes LGBT ont par exemple été abordés dans le cadre de la formation.

Le séminaire s’adresse aux étudiants de Master en Droit de l’UNIGE. Sur annonce, toute personne intéressée peut assister aux cours. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à la fin août.