Test sanguin : enquête

Publié le

Six mois après l’introduction du test sanguin pour dépister la trisomie 21, connu sous le nom de PraenaTest, le quotidien suisse alémanique « Tages Anzeiger » (18.02.2013) a mené une enquête auprès de divers hôpitaux et cliniques de Suisse allemande.

Il ressort de cette enquête que la possibilité de recourir au test n’a pas été prise d’assaut. Toutefois, contrairement à ce qui avait été annoncé au départ, des femmes enceintes comportant peu de risque font désormais aussi recours à ce test.

1,3 % de tests positifs

Selon Lifecodexx, l’entreprise qui produit le PraenaTest, 2000 femmes ont eu recours au test sanguin depuis son introduction sur le marché. 1,3 % de ces tests ont présenté un résultat positif de trisomie 21. Selon une estimation, 90 % de ces cas positifs ont été suivis d’un avortement.

La semaine dernière, Lifecodexx a annoncé que le Praenatest pouvait aussi dorénavant dépister les cas de trisomie 18 et 13.

Pour une bonne information

insieme demande une pratique responsabilisée du diagnostic prénatal. Et se bat notamment pour que tout diagnostic soit accompagné d’un conseil avisé, complet et neutre permettant aux parents de prendre une décision la plus réfléchie possible, sans pression extérieure.

Informations sur le diagnostic