PraenaTest

Publié le

Le nouveau test prénatal PraenaTest sera bien introduit en Suisse dans les prochaines semaines. Suite aux vives controverses et aux réserves d’ordre éthique, le fabricant de Constance a d’abord reporté ce test prévu fin juin.

Le nouveau test prénatal PraenaTest permet de tester par prise de sang de la mère à la 10ème semaine de grossesse si le futur enfant est porteur d’une trisomie 21. Selon Lifecodexx, la demande est déjà grande avant l’introduction sur le marché encore prévue en août. Il s’adresse pour l’instant à des personnes pouvant en assumer le coût.

Le PraenaTest coûte 1500 francs et ne fait pas partie jusqu’à présent du catalogue des prestations de l’assurance maladie obligatoire. Selon l’association de l’assurance maladie Santésuisse il doit pour cela répondre aux critères d’efficacité, d’utilité et de rentabilité. Selon le « NZZ am Sonntag », la société suisse de gynécologie s’engage également pour que le test soit pris en charge par la caisse maladie.

Pression accrue

insieme craint que la pression sur les futurs parents ne soit renforcée si les caisses maladies remboursent le test. C’est pourquoi insieme refuse le remboursement par la caisse maladie en cas de grossesse normale (pas de grossesse à risque). insieme se prononce également contre une utilisation systématique et de routine de ce test.

Les personnes porteuses d’une Trisomie 21 peuvent mener une vie autonome et satisfaisante à condition qu’on leur offre les conditions-cadres nécessaires. Il est possible pour beaucoup, s’ils sont encouragés suffisamment tôt et de façon adéquate, de communiquer, de lire et d’écrire, de développer de nombreuses compétences et, plus tard également, de mettre un pied dans le monde du travail. L’histoire de l’Espagnol Pablo Pineda, premier diplômé européen de l’université porteur du Down-Syndrom, illustre bien le fait que les personnes porteuses d’un Down-Syndrom parviennent, contre toute attente, à accomplir l’impossible.

Depuis plus de 50 ans, insieme s’engage pour que les personnes handicapées soient intégrées dans notre société et puissent développer leurs capacités et leurs points forts. Son objectif est l’intégration et non la négation de la vie.

Plus des informations sur le dépistage précoce