La trisomie 21 est une infirmité congénitale

Publié le

Le Conseil fédéral ait ajouté la trisomie 21 à la liste des infirmités congénitales avec effet au 1er mars 2016. L’AI prendra dorénavant en charge les dépenses pour toutes les mesures médicales nécessaires pour les personnes porteuses pour d’une trisomie 21 âgées de moins de 20 ans. insieme s’en félicite.

Les personnes atteintes de trisomie 21 (syndrome de Down) ont besoin de multiples mesures médicales que l’assurance-invalidité ne prenait que partiellement en charge par le passé.

Suite à l’ajout de la trisomie 21 à la liste des infirmités congénitales, l’AI prendra aussi en charge les dépenses pour le traitement des conséquences psychiques de l’atteinte cognitive.

A l’avenir, les traitements de l’hypotonie musculaire, c’est-à-dire les physiothérapies, ainsi que les produits et les conseils diététiques seront aussi couverts par l’AI.

Comme pour les autres mesures médicales et de théarpie en lien avec la liste des infirmités congénitales, la prise en charge par l’AI s’arrête à l’âge de 20 ans.

Allégement financier

Jusqu’à ce jour, les personnes atteintes de trisomie 21 ou leurs proches pouvaient tout au plus compter sur le remboursement des traitements par l’assurance obligatoire des soins. Ils devaient alors toutefois s’acquitter de la quote-part.

Cette nouveauté représente un allégement financier pour les personnes concernées, puisque l’AI ne déduit aucune quote-part.

Une bonne nouvelle pour insieme

En juin 2014 déjà, les Chambres fédérales avaient adopté sans opposition la motion « Ajouter la trisomie 21 à la liste des infirmités congénitales », déposée par le Conseiller aux Etats socialiste Roberto Zanetti. Pour insieme, il est positif que cette demande se concrétise enfin.