Neuchâtel dépose sa motion

Publié le

Dépôt de la motion

Hier – mercredi 22 février – insieme Neuchâtel et Cerebral Neuchâtel ont déposé leur motion populaire « Pour que Neuchâtel n’abandonne pas les personnes gravement handicapées ».

Manque de place

La motion – qui a récolté près de 3800 signatures – demande au canton de libérer en urgence les moyens nécessaires à la mise en place de structures d’accueil pour les jeunes handicapés qui finissent leur scolarité (18 ans). A Neuchâtel, l’institution du canton manque en effet de place pour assurer l’accueil des jeunes handicapés qui arrivent à l’âge adulte.

Si une solution de dernière minute a été trouvée pour les jeunes concernés en 2012, le problème reste structurel et se pose déjà pour 2013. Une situation particulièrement inquiétante pour les familles dont l’un des membres est sévèrement handicapé.

Situation dans les autres cantons

Neuchâtel n’est pas le seul canton où des questions et problèmes se posent autour des prestations.

Dans le canton de Genève, les parents se battent contre la décision de leur gouvernement de ne pas compenser le désengagement financier de la Confédération.
Voir notre News du 9 février

A Saint-Gall, les associations – dont insieme Ostschweiz et insieme Rapperswil-Jona – ont déposé un référendum contre les coupes prévues par le canton dans les prestations complémentaires pour les résidents des homes du canton.
Voir notre News du 7 février (en allemand)

Dans le canton de Vaud, une motion a été déposée fin janvier pour demander l’augmentation du montant pour les dépenses personnelles accordé aux personnes résidant en institution. Ce montant, actuellement fixé à 240 francs par mois, n’a pas évolué depuis vingt ans et est le plus bas de Suisse.

Les parents doivent agir

Les prestations pour les personnes handicapées sont actuellement intensément discutées. D’une part dans le cadre de la RPT et d’autre part dans celui de la 6e révision de l’AI.

Avec la RPT, les cantons doivent définir leurs conditions-cadre en matière d’habitat et de scolarisation. La 6e révision de l’AI a baissé de moitié le montant de l’allocation pour impotence dans le but de faire des économies de l’ordre de 50 millions de francs.

La pression sur les cantons s’accroît. Et les parents et associations de parents sont appelés à agir pour maintenir et assurer la qualité de prestations dans leur canton.

Infos sur la RPT et la vie en institution
Infos sur les concepts cantonaux
Plus de photos sur insiemePLUS