Des projets innovants dans le domaine du handicap

Publié le

Fin mars, un nouveau pôle de recherche en technologies d’assistance a été inauguré à Sierre. Il vient compléter celui de Notwill (LU).  Parmi les projets en cours en Valais, plusieurs sont susceptibles d’intéresser les personnes en situation de handicap mental.

Evaluer les aptitudes professionnelles d’une personne en situation de handicap ainsi que les exigences d’un emploi au moyen d’un logiciel. C’est l’un des projets développés par le centre d’innovation pour les technologies d’assistance, inauguré il y a peu à Sierre : « Cet outil est destiné à tous types de handicaps. Il est basé sur un questionnaire d’environ 450 questions, dont certaines portent sur les capacités cognitives de la personne », explique Julien Torrent, responsable de l’équipe de recherche du centre. Le but de cet outil ? Trouver des adéquations entre les aptitudes de la personne et les exigences du poste. Et acheminer ainsi celle-ci vers un emploi.

Des projets relancés

ESAP – Evaluation Systémique des Aptitudes Professionnelles- n’est pas le seul projet mené par le pôle, financé par la Fondation suisse pour paraplégiques. Il y a un mois, une recherche visant à faciliter l’usage et la diffusion du facile à lire et à comprendre (FALC), via un logiciel d’assistance, a été relancé : « Certains des projets ont été initiés au pôle de Nottwil (LU) et repris en partie par notre équipe », précise Julien Torrent. D’ici deux à trois semaines, des tests avec des personnes connaissant le FALC devraient débuter. Et déboucher sur un outil plus fonctionnel dès l’été.

Mettre en lien et créer des solutions innovantes

Le projet novateur du pôle ? Une forme de laboratoire d’idées et de pratiques permettant aux chercheurs, personnes en situation de handicap et grand public d’échanger. Mais aussi de trouver et créer des solutions innovantes et adaptées aux besoins. Actuellement, le LivingLab Handicap se trouve dans une phase de développement : « Nous visons une collaboration avec plusieurs acteurs de la région, comme la HES-SO et la SUVA », se réjouit le responsable du centre sierrois. » Différentes organisations d’aide aux personnes en situation de handicap seront sollicitées, indique encore le site Web du centre.

Issu de la dissolution de Fondation Suisse pour les Téléthèses (FST), le centre d’innovation pour les technologies d’assistance dispose désormais de deux pôles, dans le canton de Lucerne et en Valais. Le premier est spécialisé dans le domaine de la médecine du sport et la formation tandis que le second dans l’informatique, l’électronique et l’ergonomie.