Soulagement en vue pour les parents

Publié le

Les familles qui s’occupent d’un enfant gravement handicapé à la maison sont aujourd’hui en droit d’espérer.

Vendredi dernier, la Commission du Conseil des Etats pour la sécurité sociale et la santé publique (CSSS-E) a mis en discussion deux motions parlementaires visant toutes deux l’amélioration de la prise en charge des enfants handicapés soignés à la maison.

La CSSS-E a clairement adopté l’initiative parlementaire du conseiller national Rudolf Joder qui demande un « Meilleur soutien pour les enfants gravement malades ou lourdement handicapés qui sont soignés à la maison ». La motion de Christian Lohr « Rémunération des prestations d’aide fournies par des proches dans le cadre de la contribution d’assistance » a malheureusement été momentanément repoussée.

Meilleur soutien pour les parents

Par sa motion « Meilleur soutien pour les enfants gravement malades ou lourdement handicapés qui sont soignés à la maison », M. Joder veut obtenir la mise en place des bases légales nécessaires. Aujourd’hui, la prise en charge à la maison des enfants gravement handicapés n’est pas suffisamment couverte par l’Assurance Invalidité (AI). Et ce sont quelque 900 familles qui sont touchées. Elles pourraient atteindre leurs limites en matière de force et de finances si elles n’obtiennent pas l’aide et le soulagement nécessaires.

Victoire d’étape

La Commission des affaires sociales du Conseil National avait déjà accepté cette demande en août 2013. Une nouvelle victoire d’étape a donc été obtenue vendredi dernier. La Commission du Conseil des Etats a accepté la motion avec une seule opposition, ouvrant ainsi la voie à l’adaptation de la législation. Il incombera alors dans un deuxième temps à la Commission du Conseil National d’élaborer un projet de loi et un rapport explicatif.

Suspension de la motion Lohr

La Commission a dans un premier temps suspendu la discussion sur l’initiative parlementaire de Christian Lohr, voulant tout d’abord attendre les résultats de l’évaluation de la dernière révision de l’AI.
Par sa motion « Rémunération des prestations d’aide fournies par des proches dans le cadre de la contribution d’assistance », Christian Lohr demande que l’engagement d’assistants/es ne soit pas limité à des tiers et que les personnes apparentées en ligne directe, comme les parents, puissent également être dédommagées pour leurs prestations d’assistance. La CSSS-N a accepté ce texte en mai 2013 estimant que les personnes concernées devaient avoir la liberté de décider si elles voulaient engager des proches parents ou des tiers pour des tâches d’assistance.

Communiqué de presse CSSS-E (Autres objets)
Initiative parlementaire Joder
Initiative parlementaire Lohr