Réforme des prestations complémentaires

Publié le

Le Conseil fédéral a mis en consultation le projet de réforme des prestations complémentaires (PC). Il veut améliorer le système des PC et éliminer les effets pervers. Le niveau des prestations doit toutefois être maintenu.

Les PC doivent bénéficier de façon ciblée aux personnes qui, sans ce soutien, ne disposeraient pas même du minimum vital. C’est pourquoi le Conseil fédéral souhaite « optimiser le système des prestations complémentaires et éliminer les effets pervers ».

Il propose les mesures les plus diverses à cet effet. Il est question, entre autres, d’abaisser la franchise sur la fortune de 37 500 à 30 000 francs pour une personne seule.

Pour un maintien du niveau des prestations

D’ici 2022, la réforme prévue devrait permettre de réduire de quelque 160 millions de francs les dépenses de la Confédération et des cantons pour les PC, qui s’élèvent aujourd’hui 4,7 milliards de francs. Le niveau des prestations des PC doit toutefois être maintenu dans l’ensemble.

Le projet passé au crible chez insieme

Bon nombre de personnes handicapées mentales dépendent des prestations complémentaires pour couvrir leurs besoins vitaux. C’est pourquoi insieme suisse passera au crible les mesures proposées dans le projet. La consultation dure jusqu’au 18 mars 2016.