Conseils lacunaires

Publié le

Les tests prénatals non invasifs –  comme les nouveaux tests sanguin – sont certes sans risque. Or, ces tests ne permettent pas de déceler avec certitude toute malformation chromosomique existante et ils retardent en outre le processus diagnostique prénatal, conduisant ainsi à des interruptions volontaires de grossesse tardives.

Une expérience dramatique pour les femmes enceintes n’ayant bénéficié ni de certaines informations importantes ni d’un service de conseils et d’accompagnement approprié. Ces femmes sont confrontées à une décision personnelle d’autant plus lourde à prendre.

Hausse du nombre d’interruptions volontaires de grossesse tardives

Les femmes enceintes et futurs parents, ne connaissant souvent pas les possibilités et limites diagnostiques des nouveaux tests non invasifs, se bercent dans l’illusion que le test sanguin permet un examen génétique complet. Ils ne sont pas conscients que certains troubles chromosomiques ne sont pas détectables par le biais de ces tests et qu’il s’avère souvent nécessaire, suite à un examen sanguin, de procéder à des tests complémentaires afin de confirmer le diagnostic. Un article publié dans le « Tages-Anzeiger » et le « Bund » met en évidence la manière dont ces nouveaux tests retardent le processus diagnostique prénatal et conduisent à une hausse du nombre d’interruptions volontaires de grossesse tardives. insieme exige de façon générale un usage responsable des examens de diagnostic prénatal.

Proposer des conseils plus pertinents – une urgence

Un usage responsable des tests prénatals suppose que toute diagnostique prénatale doit être accompagnée d’un service d’information et d’accompagnement complet et non directif. Avant même d’effectuer des tests, les futurs parents doivent savoir qu’ils ont le droit d’y renoncer. Ils doivent être informés de la pertinence des tests à mettre en œuvre ainsi que de la nature des examens complémentaires qui pourraient s’avérer nécessaires. Ils doivent être au courant des conséquences que peuvent avoir d’éventuels résultats suspects.

Alternatives à l’interruption de grossesse

Proposer des conseils pertinents veut également dire que l’on informe les futurs parents des alternatives à l’interruption de grossesse et que l’on leur facilite les contacts avec des associations de parents et des parents concernés. Sans expériences concrètes, les personnes non concernées ont du mal à s’imaginer par exemple une vie avec un enfant trisomique et que cet enfant trisomique peut tout à fait mener une vie indépendante et heureuse. insieme rejette dans le principe la mise en œuvre systématique et généralisée des tests prénatals.

Informations destinées aux futurs parents

Afin de permettre aux femmes enceintes et aux futurs parents d’accéder avec le plus de facilité possible à toute information importante concernant la grossesse et les examens de diagnostic prénatal, insieme propose, sur son site Web, sa propre rubrique „La grossesse“. Cette page contient des informations sur les tests et indique aux personnes concernées comment et où trouver de l’aide.

Rubriques :