Canton de Soleure : accès aux crèches pour tous les enfants  

Publié le

Un projet pilote mené dans le canton de Soleure semble réussir à apporter des réponses à une préoccupation d’insieme : les enfants avec un handicap devraient pouvoir être intégrés aux crèches ordinaires. Les frais supplémentaires devraient être à la charge du canton.

 

Dans le canton de Soleure, comme dans les autres cantons, il arrive régulièrement que les rapports liant parents et crèches soient rompus ou que les parents d’enfants avec un handicap ne puissent pas obtenir de place de garde. La raison invoquée : la garde d’enfants ayant des besoin de soutien particuliers exige davantage de temps et donc d’argent. Or les financements sont généralement déjà très limités.

Projet pilote « Kita inklusiv »

Un projet pilote mené dans la ville de Soleure et financé par une fondation fait aujourd’hui parler de lui : le projet « Kita inklusiv ». Il pourrait ouvrir la voie à l’inclusion dans les crèches de l’ensemble du canton. Comme dans d’autres projets menés dans d’autres cantons, le projet « Kita inklusiv » a également fait appel à des professionnels de la pédagogie spécialisée, qui se sont chargés de former et d’accompagner le personnel des crèches, une entreprise couronnée de succès pour tous les participants.

Des enfant se tiennent alignés de dos.

Les offres d’accueil extrafamilial inclusif sont utiles à plusieurs niveaux.

Étendre le projet dans tout le canton

Forts du succès du projet pilote, les responsables souhaitent désormais étendre son modèle à d’autres crèches soleuroises. Cela afin que tous les enfants ayant des besoins de soutien particuliers puissent à l’avenir être intégrés dans les crèches. Un financement qui se veut juste et durable ne peut se reposer ni sur le soutien d’une fondation ni sur une participation supplémentaire des parents ; le canton devrait pour ce faire y participer à raison de 100 000 à 160 000 francs par année. Pour atteindre cet objectif, les responsables du projet souhaitent continuer à sensibiliser les milieux politiques à cette cause.

La diversité comme normalité

Les offres d’accueil extrafamilial inclusif sont utiles à plusieurs niveaux : les enfants appréhendent la diversité comme étant la normalité et les enfants avec un handicap ont plus de facilité à entrer ensuite dans les écoles enfantines ordinaires. Les parents ont ainsi la possibilité de poursuivre une activité professionnelle et d’avoir des contacts sociaux et des hobbys. insieme espère que le canton de Soleure saisira cette chance et investira dans l’intégration et l’inclusion en ce qui concerne le domaine des crèches.

Accueil extra-familial sur insieme.ch

Article paru dans le Solothurner Zeitung (en allemand)