Il faut la Convention de l'ONU

Publié le

L’adhésion par la Suisse de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées ne semble pas aller de soi. Actuellement en consultation, la convention rencontre une opposition : comme le laisse entendre la presse, les partis bourgeois et l’Union patronale suisse se prononcent contre l’adoption de la convention. insieme demande au contraire que la Suisse y adhère et qu’elle en signe le protocole facultatif.

Comme déjà souligné dans notre news du 10 mars, la Convention de l’ONU relève d’une grande importance pour les personnes handicapées. Elle définit de façon exhaustive les droits fondamentaux des personnes handicapées, aux niveaux civil et politique, économique, social et culturel. Elle affirme, en autres, le droit à la mobilité personnelle, promeut l’autonomie individuelle et demande aux Etats Parties de garantir un système éducatif inclusif et un accès efficace à la formation professionnelle et continue.

insieme demande au Conseil fédéral non seulement d’adhérer à la convention, mais aussi d’en ratifier le protocole facultatif. Elle s’attend également à ce que la Confédération et les cantons mettent à disposition les ressources nécessaires pour mettre en œuvre la convention. insieme a rédigé une prise de position fixant ces exigences.