Pas sans nous (8)

Publié le

Journée internationale des personnes handicapées : que veut dire vivre de façon autonome ?

La parole est à Markus



« Depuis que je suis petit,
J’ai habité dans plusieurs institutions.
Cela ne m’a jamais vraiment plu.
Je me suis toujours senti à l’étroit.

Il y a cinq ans, j’ai trouvé une place.
J’habite dans un foyer de l’armée du salut.
Je partage une chambre avec deux autres personnes.
C’est bien.

Je n’ai pas besoin de beaucoup de place.
Mais j’ai besoin d’un espace pour moi. Et de temps.
Je veux pouvoir m’occuper de mes affaires.
Et dans le foyer, je peux m’occuper de mes affaires.

Je peux aller à la piscine. Ou à l’atelier de jour.
Ou venir manger à midi au centre insieme Domino.
Je peux aussi voir mes amis. Et aussi mon père.

Je me sens bien comme cela. Autonome, oui.
Même si je ne peux pas lire ou calculer.
Je peux faire ce qui me plaît.
C’est ça l’autonomie, non ?

L’année prochaine, j’aurai une chambre à moi.
Je me réjouis. »

Témoignage de Markus, 52 ans, Berne


A l’occasion du 3 décembre, Journée internationale des personnes handicapées, nous donnons la parole à des personnes concernées et leurs proches. Ils nous disent leur idée de l’autodétermination, notamment du point de vue de l’habitat. A suivre aussi sur Facebook et Twitter où vous pouvez laisser commentaires et témoignages.

Aller sur le site internet du 3 décembre