Zoug : Choisir librement son lieu de vie

Publié le

Dans sa nouvelle loi sur les prestations aux personnes en situation de handicap, le canton de Zoug place l’individu au centre. La révision de la loi se base sur le projet « InBeZug », auquel insieme Cerebral Zug a participé en tant que membre du groupe d’accompagnement.

La nouvelle loi permet aux personnes en situation de handicap un plus grand choix entre l’ambulatoire et le stationnaire. Concrètement : les personnes devraient pouvoir décider librement si elles souhaitent vivre chez elles ou en institution. A l’avenir, les prestations de soutien du canton devraient se baser sur le besoin de chaque individu. Avant qu’une personne puisse bénéficier des prestations, ses besoins individuels seront clarifiés avec elle. Un bureau d’évaluation des besoins indépendant sera chargé de cette tâche.

Zwei Männer hängen Wäsche auf

Dédommager les prestations d’assistance privées facilite l’accès au logement indépendant pour les personnes en situation de handicap. ©Danielle Liniger

Prestations d’assistance par des particuliers

Outre les prestations ambulatoires professionnelles, l’aide apportée par des particuliers pourra aussi être dédommagée. Quand on vit dans son propre logement, de telles prestations d’assistance sont d’autant plus importantes. « La révision de la loi augmente l’égalité des chances pour les Zougoises et Zougois avec un handicap. Ils doivent pouvoir vivre au cœur de la société, avec le soutien nécessaire », explique le conseiller d’Etat Andreas Hostettler dans le communiqué de presse du canton.

Le projet « InBeZug » du service cantonal de l’action sociale a jeté les bases de la nouvelle loi. Dans ce projet, auquel insieme Cerebral Zug a participé en tant que membre du groupe d’accompagnement, de nouvelles approches et des projets modèles ont pu être testés en pratique. Un utilisateur du projet a déclaré : « La possibilité de bénéficier d’un accompagnement ambulatoire m’a sauvé la vie ».

insieme se félicite du financement par sujet

Des modèles comparables de financement axé sur la personne sont également en cours d’élaboration, voire déjà en vigueur, dans d’autres cantons, tels que l’Argovie, Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Berne, Lucerne et Zurich. insieme Suisse voit dans le financement par sujet une grande opportunité. Toutefois, lors de sa mise en œuvre, il est essentiel que les personnes bénéficient au moins des mêmes moyens financiers qu’auparavant. Ceci afin de garantir que chacun reçoive l’accompagnement adéquat, y compris les personnes ayant un fort besoin de soutien.

La révision de la loi fait maintenant l’objet d’une consultation externe. Suite à cela, le parlement cantonal se prononcera sur le projet.

Communiqué de presse du canton de Zoug

Logement sur insieme.ch