Des médicaments contre la trisomie 21

03. février 2016 - de News

Des scientifiques cherchent depuis des années des substances permettant de traiter la trisomie 21. Maintenant, pour la première fois, différents agents actifs sont testés sur des personnes porteuses d’une trisomie 21. insieme émet des réserves.

Basmisanil. Tel est le nom de l’agent actif qui devrait réduire les difficultés cognitives. Jusqu’à maintenant, la multinationale pharmaceutique Roche l’a testé sur des souris. Selon divers communiqués de presse, la substance devrait maintenant être testée en Europe et aux Etats-Unis sur 170 personnes porteuses d’une trisomie 21, âgées entre 12 et 30 ans.

Les responsables du projet espèrent que, grâce à ce médicament, les personnes concernées pourront à l’avenir d’abord apprendre plus facilement et ensuite être plus indépendantes dans la vie quotidienne.

Pour le développement du cerveau, contre Alzheimer

Parallèlement à ces essais menés par Roche, des équipes italiennes et américaines testent d’autres substances actives. Les femmes enceintes d’un fœtus avec une trisomie 21 se verront administrer de la Fluoxetin. Cette substance devrait permettre de corriger les défauts lors du développement du cerveau des fœtus atteint d’une trisomie 21.

L’université de Californie teste actuellement un vaccin contre l’Alzheimer sur des adultes porteurs d’une trisomie 21. Une entreprise de biotechnique lausannoise prend part à ce projet.

Ne pas faire naître de faux espoirs

insieme salue la recherche ayant pour objectif de développer des médicaments de qualité destinés aux personnes avec une déficience intellectuelle.

Il reste que pour insieme, il est illusoire de penser que seules des thérapies médicales puissent garantir une vie plus autonome aux personnes porteuses d’une trisomie 21 ou qu’elles puissent à terme effacer le handicap.

Les conditions pour une vie autonome

Les personnes avec une déficience intellectuelle sont capables de vivre de façon autonome lorsqu’elles reçoivent le soutien nécessaire.

Les conditions préalables pour y arriver ne sont malheureusement pas encore remplies: un soutien ciblé et personnel dès le plus jeune âge et à l’âge adulte; la possibilité d’apprendre avec les autres enfants et d’avoir une bonne formation professionnelle; le droit de choisir leur lieu de vie, de travail et leurs loisirs.

Telles sont les conditions-cadres que la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées demande. Des conditions-cadres que défend également insieme.

 

 

[x]